Un 1er mai aux rythmes multiples

1er mai, journée internationale des travailleurs et travailleuses. Chaque année à pareille date, Montréal est le théùtre de deux manifestations: celle des centrales syndicales et du milieu communautaire, courte et festive, ainsi que celle des groupes anticapitalistes, beaucoup plus revendicatrice et politisée.

J’ai suivi cette annĂ©e celle des syndicats, partie du coin McGill College/Sherbrooke pour se terminer au Square Victoria.

[foto idPiece= »1646″]

[foto idPiece= »1645″]

[foto idPiece= »1644″]

[foto idPiece= »1643″ desc= »Denis Lemelin, prĂ©sident national du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes »]

De cette manifestation en est toutefois nĂ©e une autre. Peut-ĂȘtre un groupe ayant Ă©chappĂ© aux arrestations de la manifestation anticapitaliste qui aurait ensuite rejoint celle des syndicats, ce n’est pas certain. Toujours est-il que la police n’a pas laissĂ© vivre longtemps cette nouvelle marche, qu’elle a interceptĂ© devant le Palais des congrĂšs.

[foto idPiece= »1647″]

[foto idPiece= »1642″ titre= »Vers l’arriĂšre »]

[foto idPiece= »1641″ titre= »Fractures et factures » desc= »Un manifestant blessĂ© lors de la mise en souriciĂšre de son groupe reçoit une contravention alors qu’il est installĂ© dans une ambulance. »]

L’ensemble de mes photos sera bientĂŽt disponible dans ma banque d’images.

Laisser un commentaire