Les lanternes et l’anti-magie des touristes

La Magie des lanternes est devenu Ă  MontrĂ©al un Ă©vĂ©nement incontournable. Et avec raison car c’est vraiment beau.

Mais il y rĂšgne un petit climat malsain oĂč tout le monde est pressĂ© d’avancer: on veut voir mais on ne veut pas regarder. Le partage de l’espace entre les touristes (au sens trĂšs large du terme qui inclut les MontrĂ©alais qui visitent l’Ă©vĂ©nement) et les photographes (pros ou amateurs) est donc assez difficile. Encore ce soir, je me suis fait frapper les chevilles avec une poussette parce que j’ai osĂ© m’arrĂȘter. Cette mauvaise cohabitation a d’ailleurs menĂ© Ă  l’interdiction du dĂ©ploiement des trĂ©pieds. Ajoutons Ă  ça les familles qui se lancent devant une oeuvre alors qu’on la photographie… bref. Je sais, il faut voir ça comme un dĂ©fi, mais le manque de savoir-vivre de trop de gens devient vite frustrant et problĂ©matique. Coup de gueule terminĂ©. 🙂

Voici maintenant quelques photos. J’ai bien sĂ»r fait quelques images de lanternes sur le bassin oĂč la beautĂ© rĂ©side en bonne partie dans les reflets, des photos qui se retrouvent par milliers sur Facebook et Flickr. Mais j’ai aussi visĂ© des compositions qui sortent de l’ordinaire, pour lesquelles j’ai exploitĂ© le potentiel du grand angle.

[photo format= »650″ date= »20111010″ haut= »664″ numero= »032″]

[photo format= »650″ date= »20111010″ haut= »664″ numero= »010″]

[photo format= »650″ date= »20111010″ haut= »749″ numero= »015″]

[photo format= »650″ date= »20111010″ haut= »664″ numero= »016″]

[photo format= »650″ date= »20111010″ haut= »664″ numero= »029″]

[photo format= »650″ date= »20111010″ haut= »786″ numero= »021″]

[photo format= »650″ date= »20111010″ haut= »664″ numero= »023″]

Je ferai peut-ĂȘtre une autre sortie aux lanternes d’ici la fermeture, en semaine cette fois, pour avoir moins de parasites Ă  gĂ©rer. J’essaierai d’y ĂȘtre Ă  l’heure bleue!

3 Replies to “Les lanternes et l’anti-magie des touristes

  1. Je sais ce que tu veux dire Pierre-Luc. Je suis allĂ© un samedi soir en famille durant le beau weekend de la fin de semaine du travail. Je n’ai jamais autant vu de gens, les sentiers Ă©taient bourrĂ©s de monde comme un grand bouchon monstre. J’ai renoncĂ© Ă  tenter de prendre des photos et en plus il Ă©tait un peu trop tard car le ciel Ă©tait noir. La belle « heure bleue » Ă©tait passĂ©e…

    Je suis retournĂ© le mardi suivant seul sans la famille et la cohue des gens de la fin de semaine. LĂ  j’ai pu travaillĂ© Ă  l’aise pour faire une visite virtuelle en 7 panoramas. Tu peux voir le tout ici: http://www.photojpl.com/virtual-tour-of-chinese-lanterns-exhibition-at-the-montreal-botanical/-/0KlbuHGpNZ/

    1. Tu es fidĂšle Ă  ton talent, Jean-Pierre, ces panoramas sont superbes!

      Du reste, au fond, c’est comme Ă  peu prĂšs tous les Ă©vĂ©nements touristiques qu’on a Ă  MontrĂ©al, je prĂ©sume. Le savoir-vivre venant en surplus, on n’a pas le choix de se dĂ©merder. 😛

  2. Tu résumes bien la situationdans ton dernier commentaire: le savoir-vivre étant « optionel » on dirait chez bien des gens:-) Merci pour ton commentaire!

    Pierre-Luc, tes photos avec grand-angle sont rĂ©ussies et super intĂ©ressantes. Elles sortent des sentiers battus avec les photos classiques qu’on voit habituellement pour cet Ă©vĂšnement. Comme quoi tout est dans l’approche et mĂȘme si un sujet est abondamment photographiĂ© on peut toujours trouver de nouvelles perspectives. Pas facile, mais possible.

Laisser un commentaire