Sur Facebook, un groupe ou une page?

Les photographes, tant professionnels qu’amateurs, sont de plus en plus nombreux √† faire acte de pr√©sence sur le r√©seau social Facebook. L’utilisation des pages, une sorte de profil sp√©cial pour les artistes, entreprises et autres, semble s’imposer pour se faire conna√ģtre sans pour autant d√©voiler le contenu de son profil personnel. Pourtant, les groupes, dont certains pr√©disent la mort, peuvent aussi se montrer utiles aux photographes.

Alors, entre un groupe et une page, que choisir?

Avant d’aller plus loin, je tiens √† pr√©ciser que j’√©cris ce billet en consid√©rant que l’utilisateur a fait le choix de publier des photographies sur Facebook. Les conditions d’utilisation du site sont en effet plut√īt louches quant au contenu qu’on y publie. Avant d’y t√©l√©verser quoi que ce soit, assurez-vous d’avoir lu les conditions d’utilisation et de r√©fl√©chir √† l’importance que les clauses litigieuses ont √† vos yeux.

Les pages, le choix qui semble évident

Les pages Facebook sont vite devenues populaires car elles permettent d’avoir l’√©quivalent d’un second profil avec les m√™mes fonctionnalit√©s qu’un profil d’utilisateur. Les autres peuvent ensuite devenir adeptes de notre page. Tout comme sur un profil, on peut t√©l√©verser des photographies et les classer dans des albums. On peut donc facilement se constituer un portfolio bien class√©, que nos adeptes peuvent librement commenter. Le contenu que vous ajoutez √† une page apparaitra d’ailleurs sur la page d’accueil de tous vos adeptes, ainsi leur attention sera attir√©e vers vos oeuvres bien plus facilement.

Les pages vous d√©montreront toutefois leur limite si vous aimez interagir avec les autres pages, les √©v√©nements et les groupes. En effet, ces diff√©rents items offrent la possibilit√© aux utilisateurs d’y attacher des photos provenant de leurs albums. Mais ces photos ne peuvent provenir que des albums du profil de l’utilisateur, et non des albums des pages qu’il administre. Par exemple, si vous publiez sur votre page les photos d’un spectacle de votre musicien favori, vous ne pourrez pas joindre ces photos √† la page de ce musicien. Vous vous verrez forc√© d’ajouter ces photos √† votre profil, et donc de les d√©doubler et disperser leurs commentaires entre leurs diff√©rents exemplaires.

Les pages sont donc des profils isolés du reste du monde facebookien.

√Čgalement, les pages n’offrent aucune possibilit√© d’avertissement aux administrateurs suite √† la publication d’un commentaire ou d’un message sur le babillard, par exemple. Ce qui signifie que pour prendre connaissance des nouveaux commentaires laiss√©s sur vos photos, vous devez purement et simplement faire le tour de vos albums. Rien de plus rapide n’est offert aux administrateurs d’une page.

Ça existe encore, des groupes?

√Ä premi√®re vue, les groupes sont assez d√©suets. Leur plus gros d√©faut est que le contenu qu’on ajoute √† un groupe n’apparaitra pas sur la page d’accueil de ses membres, √† moins que ce ce contenu ait √©t√© ajout√© par des amis de ces membres. Autant cette fonction permet d’√©viter d’inonder la page d’accueil des membres de groupes tr√®s actifs, autant il serait bien que le contenu ajout√© par les administrateurs du groupe figure sur les pages d’accueil de tous les membres. Car pr√©sentement, √† moins d’avoir recours √† la messagerie priv√©e, un groupe rejoint difficilement ses membres.

L√† o√Ļ les groupes trouvent leur avantage, c’est pour la gestion des photographies. Vous ajoutez les photos dans les albums de votre profil, et ensuite, vous joignez certaines de ces photos au groupe, constituant ainsi un portfolio contenant une s√©lection de vos meilleurs clich√©s. Ces photos peuvent ensuite √™tre ajout√©s √† d’autres groupes, des √©v√©nements ou m√™me des pages, et leurs commentaires les suivront partout o√Ļ elles apparaissent. Lorsque quelqu’un aimera ou commentera une photo, vous serez averti automatiquement par Facebook puisque la photo est publi√©e avant tout sur votre profil.

Malheureusement, il est impossible de trier les photos d’un groupe en albums.

Les groupes pr√©sentent √©galement comme limitation l’impossibilit√© d’envoyer un message aux membres si leur nombre exc√®de 5000. Une page, quant √† elle, peut envoyer une mise √† jour √† tous ses adeptes m√™me si elle en a quarante-douze millions.

Mais alors, que choisir?

√Ä l’heure actuelle, les groupes ne pr√©sentent d’avantages r√©els que si vous aimez interagir avec les autres groupes et pages. Avec de la chance, Facebook les am√©liorera dans ses prochaines mises √† jour. Les groupes ont d’ailleurs subi une petite cure de jeunesse r√©cemment, car √ßa ne fait pas longtemps que du contenu de groupe peut appara√ģtre sur les pages d’accueil. Il y a donc lieu de garder espoir!

Si, dans le cas contraire, vous pr√©f√©rez n’interagir qu’avec vos adeptes, sans aller chercher de visibilit√© directe ailleurs sur Facebook, optez sans h√©siter pour une page. Elle vous offrira si peu d’inconv√©nients que vous ne les verrez m√™me plus.

Laisser un commentaire