Répression d’une manifestation contre la répression

C’est à l’appel de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) qu’une manifestation s’est formée au Carré Saint-Louis, près de la station de métro Sherbrooke. Un mouvement qui s’est déroulé dans le calme, de l’aveu même de plusieurs policiers sur les ondes du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), mais qui s’est quand même conclu entre murs et boucliers.
Crachat et cigarette

En péril, les contraventions pour crachat?

Je m’intéresse depuis quelques jours aux péripéties juridiques de Katie Nelson, une jeune militante et étudiante à l’université Concordia qui détient probablement le record du plus gros montant dû à la Ville par contraventions en peu de temps. Plus de 6000$, en fait, depuis le printemps 2012. Et c’est hier qu’elle contestait le premier de ses nombreux papiers rouges et blancs.

P-6, le face à face avec les élu(e)s

La résistance au règlement P-6 de la Ville de Montréal a fait un retour au conseil municipal. Projet Montréal a en feet déposé une motion, battue depuis, pour ramener le règlement à ce qu'il était avant l'adoption de ses articles controversés en mai 2012. Afin de faire une dernière pression sur les élu(e)s avant le vote, un rassemblement a eu lieu hier soir, Place Vauquelin.

Arrestation massive mais écologique

Hier, c'était le 15 mars. 15 mars à Montréal, ça signifie depuis 1997 la tenue de la manifestation contre la brutalité policière. J'ai dû manquer hier ce moment phare de la journée de la matraque, mais j'ai pu profiter de la fin de l'opération policière pour prendre des photos des autobus transformés en panier à salade par le SPVM. Voici donc.

Les manifestants faits en chocolat

Une manifestation de soir c'est bien, mais deux c'est mieux! Une semaine après la manifestation de 5000 personnes du 5 mars, c'est sous la pluie que se sont rassemblées à nouveau les gens venus participer à une marche nocturne. Le nombre contrastait toutefois énormément avec le 5 mars: environ 200 personnes.

Parce que même la police, ça manifeste

Alors que, lundi et mardi, les étudiants et étudiantes recevaient les petits soins de la police, ce matin ce fut au tour des agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) de prendre la rue. Leur Fraternité a appelé ses membres à manifester devant le Quartier général du corps policier, rue St-Urbain.

Colère 24h contre le matricule 728

Vendredi soir, entre 100 et 200 personnes se sont rassemblées au parc Émilie-Gamelin pour une manifestation nocturne. Actualité récente oblige, c'est la constable du SPVM au matricule 728 qui était l'objet de la marche, durant laquelle son congédiement et une enquête publique sur le comportement des forces policières furent réclamés.

Monsieur l’agent s’en va à l’hôtel

Hier matin, une coalition de groupes sociaux appelait la population à bloquer l'accès au Centre de commerce mondial. Mais celui-ci ayant été préventivement fermé, le groupe a traversé la rue pour bloquer la Tour de la Bourse ainsi que l'hôtel Delta, celle-ci étant aussi une porte vers la tour.