Arrêt à la Biosphère

Le 20 novembre dernier avait lieu une sortie Pixelistes sur l'Ile Sainte-Hélène. Une sortie malheureusement caractérisée par le froid, le manque de participation et, dans mon cas, la panne sèche d'inspiration. Ceci dit, je vous ramène quand même quelques clichés.

La nuit des longues expos

Près d'un an après la dernière occasion, me revoilà dans le Vieux-Montréal pour une soirée de photographie urbaine nocturne. Un monde qui se révèle sous un tout autre charme une fois les heures touristiques passées. C'est le jour et la nuit!

Aux abords du pont Lachapelle

Les environs du pont Lachapelle, qui relie les boulevards Marcel-Laurin (Montréal) et Chomedey (Laval), présentent un paysage intéressant, qui devient tout simplement magnifique lorsque les éclairages du soir s'ajoutent.

Vue nocturne sur le Vieux-Montréal

Le Vieux-Montréal est un secteur de la ville que j’aime bien parcourir le soir, trépied en main, pour sa richesse en photographie urbaine. C’est au mois de mai dernier que j’ai commencé à y aller souvent. Ce début a résulté, entre autres, à ces quelques clichés.

L’émotion de la première neige

Se réveiller avec la première neige de la saison (la première vraie, qui reste au moins quelques heures; pas juste quelques flocons fondants) a quelque chose de spécial. Pour les uns, c’est une certaine magie, c’est le temps des fêtes qui s’annonce blanc, c’est les sports de neige qui approchent. Pour les autres, c’est le pelletage, le déblayage de voiture, les blessures dans les escaliers gelés, la colère, le blues de l’hiver.

Récit d’une soirée dans le Vieux-Montréal

C’est samedi le 21 novembre qu’a eu lieu la dernière sortie du groupe Pixelistes au Québec, sous le thème de la photographie nocturne. Lieu choisi, le Vieux-Montréal. J’ai beau avoir fait et refait et refait et refait le Vieux-Montréal le soir, pour de la photographie urbaine il y a toujours de nouvelles choses à voir.

La basilique Notre-Dame est un des endroits les moins photogéniques que je connaisse. Superbe architecture, mais la disposition de la Place d’Armes la rend très difficile à photographier dans son ensemble. Et quand on a un angle suffisamment grand pour y arriver, la perspective est affreusement inclinée. Impossible de reculer, car on se retrouve à ajouter des drapeaux et lampadaires au premier plan. Le défi est donc de trouver d’autres angles et cadrages intéressants. Je m’essaie.

Poissonnerie Pôle Nord inc.

Hier après-midi, premier contact avec un objectif en oeil de poisson (fisheye, si vous préférez). Je suis littéralement tombé en amour avec ce style! Faute d’avoir eu une place appréciable pour photographier le défilé du Père Noël (en bon poisson, je suis arrivé après le début… Bra. Vo.), je me suis baladé dans le centre-ville.