Un regard citoyen sur Montréal-Nord, le droit, l'actualité et d'autres patentes à gosse de la vie

Archives pour le mot-cléPolitique municipale

Saint-Rémi: le crayon a approuvé le maillet

Sans titrePublié le 7 novembre 2013 sous Actualité, Droit
Mots-clés: , , , , ,
Aucun commentaire. Débutez la discussion!

Saint-Rémi, 3 novembre 2013. Comme l'ensemble des citoyennes et citoyens du Québec, la population de cette ville située au sud de Montréal est convoquée aux urnes. Le climat électoral y est toutefois particulier: le maire sortant, Michel Lavoie, sollicite un septième mandat malgré la suspension lui ayant été infligée par la Cour supérieure en raison d'accusations criminelles pesant contre lui.

Une ambition à laquelle ses concitoyennes et concitoyens ont adressé une fin de non-recevoir en portant au pouvoir Sylvie Gagnon-Breton avec près de 40% des voix, contre 26% pour le maire déchu.

Suite à cet appui électoral au jugement rendu en août, revenons sur le combat perdu par M. Lavoie pour faire invalider cette nouvelle loi permettant la suspension d'une ou d'un élu(e).
Lire la suite

Montréal-Nord choisit la continuité

Sans titrePublié le 4 novembre 2013 sous Actualité, Montréal-Nord
Mots-clés: , ,
Aucun commentaire. Débutez la discussion!

C'est sans aucune surprise que Denis Coderre, en plus d'avoir remporté le fauteuil de maire de la ville, a raflé la totalité des sièges de Montréal-Nord. Un résultat qui va de pair avec la popularité du nouveau maire de la métropole dans cet arrondissement, lui qui fut député fédéral de 1997 à juin dernier et qui était habitué à de confortables victoires, même lorsqu'il a affronté la vague orange en 2011.
Lire la suite

Élections nord-montréalaises: regard sur les chiffres 2001-2009

Sans titrePublié le 3 novembre 2013 sous Actualité, Montréal-Nord
Mots-clés: , ,
Aucun commentaire. Débutez la discussion!

Alors que la population nord-montréalaise est appelée aux urnes à l'instar de toute la population québécoise, un bref retour sur les scrutins précédents s'impose. Élection Montréal ne fournissant aucun résultat pré-2001 pour les villes fusionnées, intéressons-nous aux scrutins 2001 à 2009, en particulier pour le siège de maire d'arrondissement.
Lire la suite

Changer de parti durant la campagne électorale?

Sans titrePublié le 25 octobre 2013 sous Actualité, Droit
Mots-clés: , ,
Aucun commentaire. Débutez la discussion!

Alors que la campagne électorale montréalaise est passablement avancée, du mouvement a eu lieu récemment dans les rangs de Mélanie Joly, candidate à la mairie de Montréal. Tout d'abord, il y a eu le cas de Bibiane Bovet, ex-escorte dont les pratiques dans le monde de la finance sont en apparence assez douteuses. Puis, plus récemment, deux candidats indépendants ont donné leur appui à la jeune avocate.
Lire la suite

Aperçu du bulletin de vote nord-montréalais

Sans titrePublié le 5 octobre 2013 sous Actualité, Montréal-Nord
Mots-clés: , ,
Un commentaire. Ajoutez le vôtre!

C'est à 16h30 hier après-midi que prenait fin la période de mise en candidature pour le scrutin montréalais du 3 novembre prochain. À Montréal-Nord, la plupart des candidats et candidates ont remis leurs documents cette semaine, alors qu'au tout début de celle-ci, seules les troupes de Marcel Côté figuraient sur le site d'Élection Montréal. Qui retrouvera-t-on donc à côté des cases à cocher dans notre arrondissement?
Lire la suite

Denis Coderre raye un choix… mais ne confirme pas l’autre

Publié le 3 novembre 2012 sous Archives du Presse-Gertrude, Montréal-Nord
Mots-clés: , ,
Aucun commentaire. Débutez la discussion!

Mercredi, le député Denis Coderre, en compagnie de son chef intérimaire au Parti Libéral fédéral Bob Rae, a annoncé depuis Ottawa qu'il renonçait à soumettre sa candidature à la chefferie du parti. Mais il ne confirme pas faire le saut à la mairie de Montréal pour autant.
Lire la suite

Coup d’oeil sur le conseil d’arrondissement

Publié le 11 septembre 2012 sous Archives du Presse-Gertrude, Montréal-Nord
Mots-clés: , ,
Aucun commentaire. Débutez la discussion!

Ce soir, le conseil d'arrondissement conviait les citoyens et citoyennes de Montréal-Nord à deux séances, soit une extraordinaire suivie d'une ordinaire. Le Presse-Gert

La séance ordinaire fut de courte durée. En incluant la période de questions, elle n'occupa pas plus de quarante minutes. La totalité des propositions à l'ordre du jour fut adopté sans débat ni discussion entre le maire Gilles Deguire et les quatre conseiller et conseillères.rude était présent à cette seconde réunion.

Photo: Pierre-Luc Daoust

L'inscription indiquant l'entrée de la salle du conseil de l'arrondissement de Montréal-Nord, rue Hébert

Une distribution de subventions fut le premier point après les sujets d'ouverture. Ainsi, Hockey mineur Montréal-Nord s'est vu accorder un total de 17 500$ pour ses niveaux Junior AAA et Midget AAA pour chacune des deux saisons à venir, en plus de voir être approuvées des conventions sur l'utilisation de l'aréna Garon qui coûtera 16 500$ durant cette même période. Chez les plus vieux, dix-neuf clubs de l'âge d'or se partageront 8 100$. Cinq organismes de loisirs toucheront en tout 3 350$ et deux groupes de scouts toucheront 650$. Du reste, le Festival Italiano et Ordine Figlia d'Italia recevront respectivement 500$ et 150$ depuis le budget discrétionnaire des élu(e)s tandis que le Cercle des Fermières de Montréal-Nord bénéficiera d'un soutien de 400$.

La Maison culturelle et communautaire a vu sa programmation culturelle pour sa prochaine saison hiver et printemps approuvée. La Maison Brignon-dit-Lapierre, quant à elle, s'est vue accorder un ajout à sa programmation culturelle pour cet automne. Les deux établissements recevront en tout un peu moins de 18 000$ à ces fins.

Outre le dépôt de quelques documents et l'accréditation d'organismes, le point touchant l'administration et les finances fut le premier dans lequel les membres du conseil et la secrétaire ont momentanément cessé de presque lire l'ordre du jour en n'en levant à peu près jamais la tête. En effet, une proposition visant à devancer d'une journée la séance prévue le 13 novembre fut suivie d'explications du maire à l'endroit du public, l'élu expliquant qu'un conflit d'horaire s'était présenté avec le dépôt du budget au conseil municipal. S'en suivirent quelques dérogations aux règlements sur l'urbanisme, des embauches et des nominations.

La soirée se conclut par une période de questions du public. Un premier intervenant, M. Langevin, interrogea les élus et cadres présents sur l'exemption de taxes dont bénéficie une église. Un second, M. Georges, réclama des explications sur des travaux de rénovation non-terminés à la bibliothèque Charleroi. On lui répondit que les délais prévus n'étaient pas encore expirés bien que l'échéancier, présentement suivi, pourrait être dépassé sans toutefois entrainer de dépassement de coût. L'intervenant affirma ne pas vraiment comprendre, ce à quoi M. Deguire répondit que c'était parfait qu'il ne comprenne pas, que c'était l'explication donnée, et ce dernier le poussa vers sa question suivante. M. Georges réclama alors une enquête publique indépendante sur les arrestations menées par la police lors des manifestations printanières. Enfin, trois jeunes qui travaillent grâce aux investissements en propreté sont venus remercier M. Deguire pour cette contribution financière, lui demandant de reconduire l'expérience l'été prochain. Une requête à laquelle le maire a acquiescé après les avoir remercié pour leur travail.

Denis Coderre surligne le 9 novembre sur le calendrierIl choisira entre la chefferie libérale ou la mairie de Montréal

Publié le 19 août 2012 sous Archives du Presse-Gertrude, Montréal-Nord
Mots-clés: , , , ,
Aucun commentaire. Débutez la discussion!

Il est vu tant comme futur chef du Parti Libéral du Canada que comme futur maire de Montréal. Cette dernière perspective lui vaut d'ailleurs souvent le surnom de Monsieur le maire. Au grand plaisir de ses concitoyen(ne)s, Denis Coderre, présentement député fédéral de Bourassa, a annoncé qu'il choisira. Toutefois, il fera durer le "suspense" jusqu'au 9 novembre 2012 alors qu'aura lieu son traditionnel souper-spaghetti, qui aura comme particularité cette fois de souligner le quinzième anniversaire de l'arrivée de M. Coderre dans son siège politique.

Photo: Pierre-Luc Daoust

Le député Justin Trudeau et la candidate Noushig Eloyan sont monté(e)s sur scène pour appuyer Denis Coderre à son lancement en 2011.

Une question vient rapidement à l'esprit: s'il choisit la mairie, ce sera avec qui? Il pourrait la briguer de façon indépendante, marquant ainsi une volonté d'apporter du changement, de l'air frais, face aux trois partis qui se partagent présentement l'Hôtel de Ville, et se tenant loin des allégations de corruption qui continuent de peser sur le parti du maire actuel, Union Montréal. Mais il pourrait aussi choisir de faire fi de ce problème et tenter de prendre la tête du parti de Gérald Tremblay.

Trois partis, une famille tricotée serrée

M. Coderre a une certaine proximité avec Union Montréal et avec le Parti Libéral du Québec. Il n'hésite pas à parler de ces partis comme de la grande famille libérale, une famille qui est tricottée serrée, selon lui.

Lors de son lancement de campagne électorale en avril 2011, il avait reçu sur scène l'appui de Line Beauchamp, ancienne députée libérale provinciale de Bourassa-Sauvé, et de Gilles Deguire, maire de l'arrondissement de Montréal-Nord et membre du caucus d'Union Montréal.

Le PLQ a aussi ses liens avec Union Montréal. Gérald Tremblay lui-même est un ancien député (Outremont) et ministre libéral dans les cabinets de Robert Bourassa et de Daniel Johnson (fils). Michel Bissonnet, maire d'arrondissement de Saint-Léonard, fut député libéral de 1981 à 2008 dans Jeanne-Mance puis dans Jeanne-Mance-Viger, en plus d'avoir occupé le poste de président de l'Assemblée Nationale. Gilles Deguire fut, avant d'être élu maire d'arrondissement, attaché politique de Line Beauchamp. Du côté des jeunes, l'actuelle présidente de la Commission jeunesse du PLQ et candidate dans Rosemont, Madwa-Nika Phanord-Cadet, fut présidente de la Commission des jeunes d'Union Montréal.

Se pourrait-il qu'on ait éventuellement droit à un combat politique et médiatique entre M. Coderre et M. Tremblay? Pas nécessairement. Gérald Tremblay, qui aura 70 ans le 20 septembre prochain, n'a toujours pas annoncé s'il sera candidat à sa propre succession en novembre 2013. La commission Charbonneau, qui reprend ses travaux cet automne, risque d'écorcher son parti et lui nuire fortement, alors qu'il a perdu beaucoup de plumes déjà dans les quartiers centraux de la ville en 2009.

D'une part, Denis Coderre ne voudra probablement pas affronter ceux et celles qu'il appuie et de qui il a l'appui. D'autre part, Union Montréal pourrait vouloir profiter de son éventuelle arrivée sur la scène municipale pour se montrer sous un visage rafraichi aux prochaines élections municipales. Voilà qui rend fort improbable une candidature municipale indépendante.

Reste maintenant à voir ce qu'il en est du côté fédéral. Une histoire à suivre.