Bourassa-Sauvé a choisi…

Mardi dernier avait lieu un scrutin général au Québec. Au niveau national, le résultat est déjà bien connu. Mais ici, dans Bourassa-Sauvé, qui avons-nous choisi pour nous représenter pour les quatre prochaines années… ou les trois prochains mois, dépendamment de la volonté de l’opposition majoritaire?

Le minaret électoral a sonné

Après un mois de porte-à-porte, de discours, d’assemblées de cuisine, de téléphone, de poignées de main, les candidats et candidates aux élections québécoises s’apprêtent à redécouvrir le sommeil et la vie sociale: le jour J est arrivé.

Décrochage et exclusion des jeunes: les cibles d’un solidaire

Alors que les candidatures vedettes sont généralement l’habitude des gros partis, c’est Québec solidaire qui aura recruté une grosse pointure dans Bourassa-Sauvé, l’ancien fief de Line Beauchamp. Will Prosper, ancien policier de la GRC devenu documentariste, fut dévoilé aux médias par Amir Khadir sur la rue Pelletier, devant le domicile où il a grandi.

Débat électoral à l’école Henri-Bourassa

À l’instar de plusieurs autres circonscriptions, Bourassa-Sauvé a eu droit hier soir à son débat local. C’est dans l’auditorium de l’école secondaire Henri-Bourassa, dans l’est de Montréal-Nord, que les cinq partis invités ont vu leur porte-drapeau respectif échanger leurs idées, à l’invitation de la Chambre de commerce et d’industrie de Montréal-Nord et du journal Le Guide.

Le vote par anticipation gagne en popularité

Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) conviait ces deux derniers jours les électeurs et électrices qui désiraient voter avant la date prévue du 4 septembre. Un total de onze emplacements les accueillaient pour le traditionnel vote par anticipation.

Économie, intégration, solidarité: Will Prosper débat chez Fasken Martineau

Le cabinet juridique Fasken Martineau était l’hôte hier soir d’un débat électoral à la sauce économique. À la table des participants et participantes se trouvaient Will Prosper pour Québec solidaire (Bourassa-Sauvé), Nicole Léger pour le Parti Québécois (Pointe-aux-Trembles), Dominique Anglade pour la Coalition Avenir Québec (Fabre) et Pierre Arcand pour le Parti Libéral du Québec (Mont-Royal). Option Nationale n’y était pas représenté.

Nancy Lavallée et le Québec souverain inclusif

Un nouveau parti souverainiste a fait son apparition cette année. Il s’agit d’Option Nationale, fondé par le député Jean-Martin Aussant. Chez nous, dans Bourassa-Sauvé, c’est Nancy Lavallée qui se présente « au batte » pour défendre les couleurs de son parti.